Accueil des migrants en Gironde, organiser l'accueil dans notre secteur pastoral

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

La tragique actualité des attentats parisiens de novembre dernier bouleverse les esprits et nous inquiète par rapport à l’organisation de l’arrivée des quelques 30.000 réfugiés que la France a décidé d’accueillir sur 2 ans dans le cadre des accords européens. Comment pouvons-nous agir sur le secteur ?

Bonjour,
 
Nous nous sommes retrouvés quelques-uns de notre secteur à la rencontre diocésaine au Bouscat concernant l'accueil des migrants en Gironde, rencontre au cours de laquelle Patrice Vincey nous a donné quelques renseignements. Nous avons pensé qu'il était temps de commencer à nous organiser pour être prêts le moment venu.
 
Aussi pour entamer notre réflexion, nous vous proposons de nous retrouver

lundi prochain, 11 janvier, à 20h30
à la salle St Roch

 
N'hésitez pas à inviter tous ceux qui pourraient être intéressés, qu'ils soient des familiers du secteur pastoral ou non. En terme de solidarité, tout le monde peut apporter sa pierre à l'édifice.
 
Maryvonne Tastet, Mena Billard, Jean-Guy et Christine Roullée, Catherine Dupoiron

 

-----------------------------------------

La tragique actualité des attentats parisiens de novembre dernier bouleverse les esprits et nous inquiète par rapport à l’organisation de l’arrivée des quelques 30.000 réfugiés que la France a décidé d’accueillir sur 2 ans dans le cadre des accords européens.

Deux situations doivent être envisagées distinctement :

L'accueil des chrétiens d’Orient en Gironde.

Il est de la responsabilité de l’Église catholique en Gironde de répondre à l’appel des chrétiens d’Orient persécutés mais encore en Syrie ou en Irak qui demandent l’asile à la France.

C’est la raison pour laquelle une association intitulée « Accueil des chrétiens d’Orient en Gironde » a vu le jour à la demande du cardinal Ricard en mars 2015.
Cette association soutien la demande de visas des familles encore sur place au Moyen-Orient.

L’accueil large et sans discrimination des réfugiés du Moyen Orient.


Mais s’il est normal et de la responsabilité de l’Église d’accueillir nos frères chrétiens persécutés qui demandent l’asile au diocèse de Bordeaux, il faut aussi répondre à l’appel du pape François relayé par notre archevêque dans le bulletin du mois d’octobre de l’Église catholique en Gironde par un accueil large inconditionnel et sans discriminations de confession de nationalité ou d’origine de ces réfugiés.

C’est d’ailleurs ce que fait la France en accueillant 30.000 réfugiés déjà arrivés en Europe soit Allemagne soit en Grèce ou en Italie pour la plupart et qui vont être relocalisés dans toutes les régions et départements de France.

Il est certes plus difficile d’accueillir aujourd’hui vue la crainte que des terroristes ne soient dissimulés parmi les réfugies, mais il faut faire confiance aux autorités en charge du contrôle et tenir les deux bouts de la chaine de l’accueil, les chrétiens d’une part bien sûr mais aussi les autres réfugiés quelque soient leurs religions.

Ces initiatives doivent permettre un accueil fraternel digne et respectueux des personnes, de leurs souhaits, favoriser la sécurité et permettre une continuité dans le parcours. Cet accueil doit permettre de favoriser la rencontre, l’ouverture et l’écoute et avoir pour finalité un chemin vers l’intégration.

Mais s’il y a ceux qui arrivent il y a aussi ceux qui sont déjà là et l’on voit poindre un vrai risque de concurrence entre les uns et les autres avec l’opposition entre les « bons réfugiés » persécutés par la guerre et les mauvais « migrants économiques ».

Il nous faut rester vigilants et résister à cette mise en concurrence des pauvres entre eux.

En un mot il ne faut pas privilégier les uns aux dépends des autres en fermant nos structures ou notre porte à ceux que l’on accueillait habituellement mais faire plus en accueillant aussi ces nouveaux réfugiés.

Le compte-rendu, les explications complètes, les adresses, ..., sur le site du diocèse en cliquant sur le lien suivant : Info sur l'accueil des migrants par le diocèse 

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+